public

Loading...

L'empreinte numérique des salariés 2017

published by Clément Fournier

Want to create a visual like this?

Get Started
L'EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE
Et si l'on vous disait qu'à force d'utiliser l'ordinateur et le numérique au travail, les salariés finissent par avoir un impact important sur l'environnement ? Mais quel est au juste cet impact ? Et comment le réduire ? Décryptage.
NUMÉRIQUE
DES SALARIÉS
ETUDE
Au niveau de l'empreinte eau, cela représente 5 000 litres d'eau par salarié. Soit 555 packs de 6 bouteilles d'eau. C'est l'équivalent de 2.5 packs d'eau par jour travaillé.
5 000 litres d'eau
Chaque année, l'usage numérique d'un salarié représente 3 460 kWh d'énergie primaire, soit l'équivalent de 80 ampoules basses consommation allumées 8 heures par jour pendant 220 jours ouvrés.
3 460 kWh d'énergie
LE TRAVAIL EST DE PLUS EN PLUS NUMÉRIQUE
Chaque année, à cause de son utilisation du numérique, un salarié français émet 360 kg d'équivalents CO2. C'est l'équivalent de 2 400 km en voiture. Soit un peu plus qu'un Paris - Talinn (Estonie)
360 kg de gaz à effet de serre
De plus en plus, le travail passe par les outils numériques : ordinateurs, smartphones, cloud, réseaux internes, système d'information. Si cette évolution a des avantages (souplesse, réactivité, mise en commun des données), qu'en est-il du point de vue environnemental ? Pour le comprendre, le Club Green IT a lancé en partenariat avec le WWF, le Collège des Directeurs Développement Durable (C3D) et e-RSE.net  un grand benchmark visant à savoir quelle était l'empreinte environnementale numérique d'un salarié.
L'EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE NUMÉRIQUE D'UN SALARIÉ
x 1 700 heures
x 555
Track and Celebrate Your Milestone
QUELLES SONT LES SOURCES DE CES IMPACTS ?
La fabrication et l'utilisation des ordinateurs et équipements informatiques...
La construction et le fonctionnement des data centers et infrastructures informatiques...
Le transport des personnels chargés de gérer les systèmes informatiques ainsi que leur utilisation des bureaux...
Engage With Others
#2
L'ORIGINE DES IMPACTS DE L'EMPREINTE NUMÉRIQUE
PHASE DE FABRICATION
PHASE D'UTILISATION
En revanche, la phase d'utilisation concentre l'essentiel des consommations d'énergie (électricité en particulier) et les consommations d'eau, notamment à cause des documents imprimés.
L'essentiel des émissions de gaz à effet de serre ont lieu pendant la phase de fabrication des équipements informatiques et des infrastructures
24 % des impacts gaz à effet de serre
23% des impacts eau
27% des impacts énergie 25% des impacts eau
35% des impacts gaz à effet de serre 34% des impacts eau 23% des impacts énergie
ÉQUIPEMENTS ET BUREAUX
IMPRESSIONS
CENTRES INFORMATIQUES
TRAJETS ET BUREAUX DES ÉQUIPES IT
LA RÉPARTITION DES IMPACTS PAR DOMAINE
RESEAUX ET TELECOMS
24 % des impacts gaz à effet de serre
COMMENT RÉDUIRE SON IMPACT ?
POUR EN SAVOIR PLUS
Entretenir et allonger la durée de vie de ses équipements
Acheter des équipements plus responsables
Réduire les impressions et choisir du papier certifié
Utiliser des énergies renouvelables (hydroélectricité, éolien, etc...)
Consultez l'intégralité de l'étude sur  http://club.greenit.fr Pour en savoir plus sur l'impact environnemental d'Internet http://bit.ly/Impact-Internet
Eco-concevoir les services numériques
Avec
Favoriser le réemploi de vos équipements informatiques
Investir dans des stratégies d'efficacité énergétique
Optimiser les trajets domicile-travail des personnels informatique
Source: GreenIT.fr, Benchmark Green IT 2017,  pour le Club Green IT, avec le WWF, le C3D et e-RSE.net. Les organisations qui ont participé à ce benchmark sont membres du Club Green IT. Ces organisations affichent une performance et une maturité au dessus de la moyenne. Les ordres de grandeur présentés dans ce documents doivent donc être interprétés comme tels. Avec un échantillon plus centré sur la moyenne française, l’empreinte serait certainement majorée de 20 à 30 % et la maturité globale réduite d’un point.