public

Loading...

Document d'information - PIFDH 2018

published by Equitas

Want to create a visual like this?

Get Started
Programme international de formation aux droits humains
Document d’information
Soumission des candidatures 
Candidatures internationales : 20 novembre 2017  
Candidatures canadiennes : 19 mars 2018
Montréal, Canada 
10-29 juin 2018
Programme international de formation aux droits humains
Le PIFDH est au cœur des activités d’Equitas. Depuis 39 ans, cette formation de trois semaines réunit chaque année environ 90 participant-e-s en provenance d’approximativement 50 pays. Le PIFDH, considéré un programme de niveau intermédiaire, offre une occasion unique pour les travailleuses-eurs et éducatrices-teurs en droits humains d’approfondir leur compréhension des droits humains et de mieux saisir le rôle essentiel que joue l’éducation aux droits humains dans le changement social. Les participant-e-s au PIFDH sont des représentant-e-s d'organisations de la société civile, d’institutions régionales et nationales et d’agences gouvernementales. Si vous croyez que vous et votre organisation répondez aux critères de sélection et que les objectifs du programme répondent à vos besoins, je vous invite à remplir le formulaire de candidature en ligne. Ian Hamilton, Directeur général
Equitas est une organisation non-gouvernementale à but non-lucratif basée à Montréal, au Canada. Fondée en 1967, Equitas travaille afin de faire avancer l’égalité, la justice sociale et le respect de la dignité humaine par l’entremise de programmes d’éducation aux droits humains au Canada et partout dans le monde. La programmation globale d’Equitas s’appuie sur les 39 années d’expérience du Programme international de formation aux droits humains qui se déroule annuellement à Montréal. Depuis sa création en 1980, plus de 3,700 défenseurs des droits humains de plus de 100 pays ont participé au Programme. Les programmes d’Equitas sont mis en œuvre dans les régions suivantes : Afrique de l’Est et de l’Ouest, Asie, Canada, Moyen-Orient, Afrique du Nord, Haïti et Amérique latine. Ces programmes visent à outiller les travailleuses et travailleurs des droits humains dans la promotion des valeurs et principes des droits humains, tels que l’égalité, l’inclusion et la non-discrimination dans leurs communautés. Ils jouent aussi un rôle important dans la construction de réseaux pour les éducatrices et éducateurs des droits humains. Le renforcement des capacités des institutions nationales de droits humains et des gouvernements, ainsi que leur collaboration avec des ONG locales, est une partie intégrale de notre approche régionale. Éléments novateurs de l’approche d’Equitas en matière d’éducation aux droits humains : • Approches fondées sur la promotion des droits humains • Éducation axée sur le renforcement des connaissances, habiletés et valeurs positives   • Méthodologies/approches d’apprentissage participatives • Suivi et soutien pour la mise en application pratique de l’apprentissage • Évaluation continue • Partenariats engagés et réseautage qui incluent la mise en commun systématique des     expertises et des méthodologies.
Equitas – Centre international d’éducation aux droits humains
Le but du PIFDH est de renforcer la capacité des organisations à mettre en œuvre des activités d’éducation aux droits humains (sessions de formation, campagnes de plaidoyer ou de sensibilisation, etc.) afin de contribuer au développement d’une culture mondiale des droits humains. À cette fin, le Programme accorde une place importante à la retransmission des connaissances acquises et aux activités de suivi. Durant le Programme, les participant-e-s devront développer un plan individuel afin de mettre en application les connaissances et habiletés acquises. Par conséquent, dès la soumission de leur candidature, les organisations et candidat-e-s devraient considérer comment elles et ils comptent transférer les connaissances acquises au sein de leur organisation et de leur communauté une fois le PIFDH complété.
À l’issue du PIFDH, les participant-e-s devraient être en mesure : •d’utiliser un cadre fondé sur les normes et principes des droits humains internationalement reconnus pour analyser les problématiques et situations qui se présentent dans le travail de leurs organisations •d’identifier les façons dont l’éducation aux droits peut accroître l’efficacité de leur travail en droits humains •d’intégrer une approche participative dans leur travail d’éducation aux droits humains •d’indiquer des façons appropriées de mettre en pratique dans le travail de leurs organisations l’apprentissage acquis lors du PIFDH •d’explorer des opportunités de réseautage essentielles à l’avancement de la cause des droits humains •de déterminer des stratégies pour promouvoir l’égalité de genre dans leur travail d’éducation aux droits humains •d’employer un processus d’évaluation de base pour estimer les résultats de leurs activités d’éducation aux droits humains
Objectifs du programme
But du programme
Le PIFDH est un programme de niveau intermédiaire se concentrant sur les normes internationales de droits humains, les questions d’actualité relatives aux droits humains et les stratégies d’éducation aux droits humains. Une exploration des principes et des instruments relatifs aux droits humains, une réflexion critique continue ainsi qu’un partage approfondi de leurs expériences permettent aux participant-e-s de renforcer leur capacité à mener à bien des activités efficaces d’éducation aux droits humains et à faire avancer l’égalité et la dignité humaine afin de mener au changement social.
Contenu du programme
Langue de travail
Les participant-e-s doivent activement prendre part à des ateliers en groupe et effectuer de nombreuses lectures. La maîtrise du français ou de l'anglais est requise.
Horaire
La première semaine porte principalement sur le contexte actuel des droits humains. Les participant-e-s font connaissance avec les membres de leur groupe et prennent part à des activités qui jetteront les bases d’une dynamique de groupe productive fondée sur le respect mutuel. Elles et ils se penchent sur la situation des droits humains dans leur société et dans leur travail ainsi que sur leur propre rôle dans leur organisation.   

Les groupes explorent le contexte mondial des droits humains et comment ce dernier influe sur les problématiques locales et vice versa. Ils passent en revue les principes et valeurs de la Déclaration universelle des droits de l’Homme et se penchent sur leur importance dans l’éducation aux droits humains; les participant-e-s réfléchissent également aux éléments nécessaires à une culture des droits humains. À l’aide d’une analyse systémique, elles et ils examinent le rôle de l’éducation aux droits humains dans le processus du changement social et comparent leur rôle en tant que militant-e-s et éducatrices-teurs des droits humains. Finalement, elles et ils examinent comment les valeurs personnelles et les préjugés influencent les actions et les réactions des individus.
Cette deuxième semaine se concentre sur les actions en vue du changement social en accord avec les valeurs et principes des droits humains. Les participant-e-s explorent d’abord l’universalité des droits humains ainsi que des stratégies efficaces d’éducation aux droits humains pour aborder les problèmes à caractère culturel dans leur travail. Elles et ils explorent comment une approche basée sur les droits peut faire en sorte que les actions entreprises par les gouvernements, la société civile et les collectivités mènent à un changement social positif et à la réalisation des droits humains dans leur société. Au moyen d’études de cas et de discussions, elles et ils se familiarisent avec certains des principaux instruments internationaux, mécanismes et procédures spéciales pouvant être utilisés dans le cadre de leur travail.
Cette troisième et dernière semaine porte sur le renforcement des capacités et habiletés en vue de passer à l’action. Pour certaines des activités, les participant-e-s sont regroupés par régions, ce qui leur permet d’approfondir ensemble les éléments clés du plaidoyer et de l'évaluation ainsi que le rôle de ces activités dans l’éducation aux droits humains. Elles et ils se familiarisent aussi avec les méthodes d’évaluation des activités éducatives. Les nouvelles tendances dans le domaine des technologies de l’information et des communications (TIC) pour le travail en droits humains et en éducation aux droits humains leur sont également présentées.
Semaine 1
Semaine 2
Semaine 3
Crédit photo : Ofgair Shareef
Pendant le Programme, chaque participant-e devra préparer un plan individuel pour mettre son apprentissage en pratique au sein de son organisation. À travers une réflexion sur le contenu de chaque module du PIFDH, le plan individuel aide les participant-e-s à déterminer comment ce contenu peut s’appliquer à leur propre contexte, le résultat étant une intégration planifiée des nouvelles connaissances aux futures activités de l’organisation. Durant le Programme, les participant-e-s auront l’occasion de présenter leur plan individuel à leur groupe et au personnel d’Equitas afin d’obtenir leurs commentaires. Des exemples d’activités développées dans le cadre du plan individuel incluent l’organisation de séances de formation basées sur certaines composantes du PIFDH et l’intégration de la méthode participative.
Plan individuel: de l'apprentissage à l'action
Préparation au Programme
Pour maximiser les bénéfices du PIFDH, il est crucial que les participant-e-s sélectionné-e-s se préparent préalablement à la formation. Il leur est notamment demandé : • de compléter un questionnaire préparatoire • de réfléchir aux activités d’éducation aux droits humains qui seront mises en œuvre    par leur organisation suite à la formation • de réviser le contenu des instruments internationaux relatifs aux droits humains et si  possible de se munir d’une copie dans leur langue d'origine • de recueillir du matériel d’éducation aux droits humains de leur pays ou de leur       organisation pouvant être mis à la disposition des autres participant-e-s
Modèle d’apprentissage
Le PIFDH est fondé sur les principes de l’apprentissage pour adultes basé sur l’expérience. La majeure partie du contenu provient des participant-e-s, le Programme constituant le cadre dans lequel sont partagées les expériences. L’accent est placé sur la mise en application des connaissances acquises et sur l’élaboration de stratégies d’action. La réflexion et l’évaluation continues jouent un rôle central dans ce processus d’apprentissage. Les participant-e-s travaillent en grande partie en groupes d’environ 15 personnes, avec un-e animatrice-teur dont le rôle est d’orienter le travail du groupe vers l’atteinte des objectifs du Programme. L'équipe d'animation est sélectionnée pour son expertise en méthodes d’éducation participative, ses connaissances des enjeux de droits humains et son expérience de travail avec des groupes culturellement diversifiés. Durant les trois semaines du PIFDH, des expert-e-s en droits humains internationalement reconnu-e-s sont également invité-e-s à faire des présentations, à animer des sessions plénières ou à participer à des débats.
Photo credit :
Afin de maximiser l’impact du PIFDH, une attention toute particulière est portée à la sélection des organisations et des candidat-e-s. Les organisations présentant une candidature doivent : • démontrer un engagement envers la promotion et la protection des droits humains • être reconnues pour l’efficacité de leur action • être engagées dans des activités d’éducation aux droits humains via des sessions de     formation, des campagnes de sensibilisation et de plaidoyer, des dénonciations de       violations • s’engager à faciliter, pour leur candidat-e, la retransmission et l’utilisation des     connaissances acquises dès leur retour du Programme Le PIFDH est avant tout conçu pour les représentants d’organisations de la société civile en droits humains, d’institutions nationales de défense des droits humains et d’agences gouvernementales ayant entrepris des activités de formation en éducation aux droits humains. Cependant, pour un nombre limité de cas, les candidatures d’individus affiliés à d’autres types d’organisations engagées dans la promotion des droits humains et correspondant au profil présenté ci-haut, par exemple des institutions d’enseignement, pourront aussi être considérées. Les candidat-e-s d’organisations qualifiées doivent : • être employé-e/bénévole actif-ive pour leur organisation depuis au moins 2 ans • être en mesure d’influencer les activités d’éducation aux droits humains menées par     leur organisation • avoir connaissance des principes et des instruments internationaux relatifs aux droits     humains • s’engager à retransmettre les connaissances acquises à leurs collègues et aux autres     parties prenantes • être sensibles aux défis soulevés par le travail dans un contexte multiculturel et     respecter la diversité dans des activités de formation, la création de réseaux et le     développement de nouveaux programmes et partenariats.
Profil des organisations et des candidat-e-s
Un comité de sélection examine toutes les candidatures reçues. S’appuyant sur les exigences détaillées plus haut, il tient également compte d’une représentation équitable de genre et géographique. Il est à noter que le nombre de places au PIFDH est limité. Ainsi, chaque année, en raison du grand nombre de formulaires reçus, certaines candidatures ne peuvent être sélectionnées en dépit de leur grande qualité.
Processus de sélection
Crédit photo : Ofgair Shareef
Grâce à l’appui d'Affaires mondiales Canada (AMC), Equitas est en mesure d’offrir un nombre limité de bourses aux candidat-e-s internationaux sélectionné-e-s. Une bourse comprend les frais de participation (incluant l’hébergement et les repas) pour la formation de trois semaines, en plus des frais de déplacement. Une fois l’éligibilité déterminée, le comité de sélection accorde les bourses aux candidat-e-s répondant le mieux aux critères de sélection. Dû au nombre limité de bourses et à des contraintes géographiques, les candidat-e-s sélectionné-e-s n’ont aucune garantie de recevoir une bourse. Nous recommandons donc vivement aux candidat-e-s de commencer dès maintenant à solliciter d’autres sources de financement. Equitas remet également chaque année la Bourse Ruth Selwyn pour l’habilitation des femmes et des filles à une candidate sélectionnée qui répond aux critères suivants : • Démontre un engagement soutenu et exceptionnel à l’habilitation des femmes et   des filles • Utilise des méthodes innovatrices, incluant l’éducation, pour la promotion et     l’avancement de leurs droits.
Bourses
Les frais de participation s’élèvent à 6075$ CAD. Ce montant couvre : • les frais de formation • l’hébergement et les repas • le matériel didactique • une assurance médicale couvrant les urgences Les participant-e-s sont responsables de leur transport jusqu'à Montréal ainsi que de tous les autres frais/dépenses comme les activités touristiques et les repas pris à l’extérieur de la cafétéria.
Frais de participation
Crédit photo : Ofgair Shareef
Comment soumettre votre candidature
1- Créez un compte sur ContactEquitas 

2- Remplissez le formulaire de candidature en ligne 3- Téléchargez, sur votre compte ContactEquitas, les documents requis pour compléter    votre candidature :      • Le protocole d’engagement dûment signé par vous ainsi que par la directrice          ou le directeur de votre organisation;      • Deux lettres de référence d’organisations nationales ou internationales de droits        humains (autres que la vôtre), familières avec votre travail ou celui de                  l’organisation; et     • Une brochure (ou un énoncé de mission) qui décrit le travail de votre                    organisation 4- Cliquez sur le bouton Soumettre pour envoyer votre candidature complétée
Les dates limites pour soumettre votre candidature sur votre compte ContactEquitas sont: Candidatures internationales : 20 novembre 2017
Candidatures canadiennes : 19 mars 2018

Si vous n’avez pas reçu un accusé de réception de votre candidature d'ici le 1er décembre 2017, veuillez nous contacter dès que possible à l'adresse [email protected]
Dates limites
Le PIFDH a lieu à Ste-Anne-de-Bellevue, une petite communauté de banlieue située à 45km du centre-ville de Montréal. Les participant-e-s partageront des appartements aux résidences du Collège John Abbott. Chaque appartement comprend des chambres à coucher séparées (une personne par chambre), une salle de bain, un salon et une cuisinette. Les repas sont servis à la cafétéria du campus pendant toute la durée du Programme. Bien que tout soit fait pour répondre aux demandes des participant-e-s, il est difficile de satisfaire toutes les préférences alimentaires en raison de leur grande diversité. Votre compréhension et indulgence à ce sujet sont grandement appréciées.
Hébergement
(https://contactequitas.force.com)
Pour de plus amples informations à propos d'Equitas, visitez notre site web www.equitas.org ou contactez-nous à l'adresse suivante: Equitas - Centre international d'éducation aux droits humains 666 Sherbrooke Ouest, bureau 1100 Montréal, Québec, H3A 1E7, Canada Téléphone: 1-514-954-0382 x 239
Courriel: [email protected] Photos: PIFDH 2016 et 2017
Information