public

Loading...

4-Enquête_Politique_Numérique_Territoriale_Evolution

published by Hervé Manfrini

Want to create a visual like this?

Get Started
Loading
le Cnam
Innovation
Schémas directeurs et politique numérique territoriale
Résultats de l'enquête en ligne - 30 juin au 3 août 2017
Évolution Métiers et compétences
#4
Présentation - Méthodologie
Orientation de votre politique numérique
Pilotage et gouvernance
#0
#3
#4
Évolution Métiers et compétences
Sommaire
Verbatims - Interviews
#6
#5
Baromètre de l'innovation numérique territorial
Principaux enseignements de l'étude
#7
Votre collectivité et son contexte
#2
#1
_
&
Coordination du projet - Conception data visualisation : Hervé Manfrini

Contacts : [email protected] // 06 73 05 42 24  // www.linkedin.com/in/hmanfrini
Évolution des métiers et des compétences
#4
Sur les sujets numériques, considérez vous que
les connaissances et cultures internes soient :
Pas encore branché... Visiblement le sujet est encore jeune et trop récent pour que les élus se le soient complètement appropriés. 93 % des répondants estiment que la connaissance et la culture des élus en matière numérique reste à construire.
Pas encore branché II... Il semblerait que l'appréhension du sujet du numérique soit similaire chez les encadrants et les élus. Notons une connaissance peut-être un peu plus marquée chez l'encadrement. Mais ce résultat est peut-être biaisé par le déséquilibre existant entre le nombre des élus et le nombre des agents ayant répondu à l'enquête.
Pas encore branché III...

Là encore, une forte marge de progression semble exister quant à la connaissance et à l'appropriation du sujet par le groupe cible concerné, à savoir les agents territoriaux.
Évolution des métiers et des compétences
#4
Les sujets représentant les principaux obstacles au bon développement des projets actuellement lancés ou envisagés
La question du financement se pose. Qu'elle soit évaluée (à 31%) ou non (à 32%).

C'est d'autant plus étonnant qu'il existe aujourd'hui un grand nombre d'appel à projets lancés autour de la question du numérique.

Les départements apparaissent comme les plus avancés dans le traitement de cette problématique
Évolution des métiers et des compétences
#4
Les sujets représentant les principaux obstacles au bon développement des projets actuellement lancés ou envisagés
Visiblement, la difficulté des collectivités à s'organiser en mode projet est un frein clairement identifié (à 43 %) et en cours de traitement.

Il est intéressant de noter que cette difficulté est relevée par l'ensemble des collectivités puisque les chiffres comptabilisant les « non concernés » sont anecdotiques.
Évolution des métiers et des compétences
#4
Les sujets représentant les principaux obstacles au bon développement des projets actuellement lancés ou envisagés
Le manque de participation des citoyens s'il est identifié n'est pas encore véritablement évalué (à 34 %) et loin d'être traité (16 %).

Évolution des métiers et des compétences
#4
Les sujets représentant les principaux obstacles au bon développement des projets actuellement lancés ou envisagés
Si le manque de collaboration avec les acteurs privés est considéré comme un frein à 71%, il n’est pas plus évalué que le manque de participation des citoyens (34%) et reste essentiellement identifié (33%) et traité (44%) par les régions.

Ce constat n’est pas surprenant et fait écho au constat fait dans la 3ème partie sur la co-construction actuelle des projets par les collectivités avec les PME-TPE du territoire.
Évolution des métiers et des compétences
#4
Les sujets représentant les principaux obstacles au bon développement des projets actuellement lancés ou envisagés
Ce graphique illustre clairement l'obligation réglementaire qui régit aujourd'hui la question de la libération des données. Une majorité des répondants traite déjà la question qui pour autant est considérée comme une difficulté. L'autre groupe de répondants qui ne se sent pas concerné représente vraisemblablement les collectivités non soumises à la Loi Lemaire « pour une République numérique ». Les 3/4 des collectivités se préoccupent de la mise en œuvre de leur obligation d'ouverture des données. Ce sont les Départements qui semblent avoir pris les devants pour traiter ce sujet. Au delà des collectivités de moins de 50 agents pour lesquelles cette obligation ne s"applique pas, un effort d'explication auprès des répondants des départements et des régions qui considèrent ne pas être concernés doit être envisagé.
Évolution des métiers et des compétences
#4
Les sujets représentant les principaux obstacles au bon développement des projets actuellement lancés ou envisagés
Visiblement, les enjeux liés aux bases de données à caractère personnel et leur implication dans le nouveau Règlement Général de Protection des Données ne sont pas encore appréhendés par les collectivités.
Ceci évoluera nécessairement au gré des recours portés par les usagers devant les tribunaux administratifs.
Évolution des métiers et des compétences
#4
Les sujets représentant les principaux obstacles au bon développement des projets actuellement lancés ou envisagés
Cette question rejoint la précédente et de nouveau les collectivités si elles l'ont identifiée comme un frein pour certaines, sont encore loin de s'y être attaquée.

Un coût caché mal anticipé car n'ayant sans doute pas fait l'objet d'une communication appropriée dès l'adoption du règlement en 2016 qui donnait 2 ans à l'ensemble des collectivités pour se mettre en conformité.

Les budgets votés et/ou en cours de révision doivent couvrir ce chapitre rapidement pour limiter le risque de sanctions au maximum. 
Évolution des métiers et des compétences
#4
Les sujets représentant les principaux obstacles au bon développement des projets actuellement lancés ou envisagés
le manque de personnel qualifié est un frein identifié mais non traité à hauteur de 43,43% et touche les quatre types de collectivité. Difficulté d’attirer dans les collectivités des spécialistes par rapport au secteur privé, problématique de l’attractivité salariale ?
Les départements semblent avoir pris de l'avance pour traiter ce problème. Il serait intéressant pour les communes, régions et intercommunalités qui ont identifié la problématique et s'interrogent sans doute sur la manière d'aborder la résolution de celle-ci, de se rapprocher de l'expérience des départements en la matière. Le problème d'attractivité salariale, réel, est partagé, il y a donc probablement des voies d'excellences en interne à explorer...
Évolution des métiers et des compétences
#4
Les sujets représentant les principaux obstacles au bon développement des projets actuellement lancés ou envisagés
Au cœur de la boite de Pandore ?

Ici pas de prise de position tranchée : les « non concerné » et les « pas encore évalué » apparaissent groupés, comme figés dans une attitude qui préférerait faire l'impasse sur un sujet susceptible de réveiller d'autres attentes.
Notamment en matière d'éclairage, voire de transparence sur la politique numérique en général, mais pas que... Et lorsque le frein est identifié, il reste encore non traité à plus de 40 % (43,43%). Il reste beaucoup à faire en matière d'éducation, de formation et de communication "métier". Il y a un risque à attendre que le trop-plein de méconnaissances complique l'adhésion aux futurs projets...
Évolution des métiers et des compétences
#4
Les sujets représentant les principaux obstacles au bon développement des projets actuellement lancés ou envisagés
A la majorité, on traite ! 

Près de 48% des collectivités se sont saisies de ce problème et l’ont d’ores et déjà traité.
Les communes (45%) et les intercommunalités (35%) accusent un léger retard mais ont toutefois bien identifié ce frein même si elles restent respectivement 18% et 23 % à ne pas l’avoir encore traité.
Évolution des métiers et des compétences
#4
Les sujets représentant les principaux obstacles au bon développement des projets actuellement lancés ou envisagés
Cette question du « management » n'est pas propre au sujet traité par cette étude, mais il reste primordial pour la réussite des projets entrepris. Ce n'est donc pas une surprise de constater que les collectivités l'ont en général identifié et qu'elles tentent de s'améliorer sur ce point.
Seules les régions apparaissent comme moins mobilisées sur cette problématique. Bien que concernées - seules 11% déclarent ne pas l'être - l'évaluation tarde et lorsqu'elle est identifiée elle demeure non traitée (33% dans les deux situations) et traitée pour seulement 22 % des répondants de cette strate de collectivités.
Évolution des métiers et des compétences
#4
Les sujets représentant les principaux obstacles au bon développement des projets actuellement lancés ou envisagés
Une priorité… les risques de cyber attaques mobilisent les collectivités qui ont traité ce frein à 45%.  Les communes répondent de manière quasi identique aux 4 propositions (entre 21 et 27 %) mais 21 % d'entre elles se déclarent non concernées et il s'agit principalement des collectivités comptant moins de 20.000 habitants. Pourtant le risque zéro n'existe pas, mais la question des moyens en termes de compétences et de financement explique sans doute cette prise de risque. Les départements (à 69%) et les intercommunalités (à 56 %) ont quant à eux pris la mesure de l'enjeu.
Évolution des métiers et des compétences
#4
Métiers existant au sein de votre collectivité ou à intégrer
l'absence de personnel qualifié marquerait-il un décalage avec l'affichage politique des collectivités pour lesquelles 49 % disposent d'une politique formalisée et d'une stratégie. En tout état de cause, les réponses sont toutefois conformes avec l'absence de visions précises ou de projets et donc les réponses « non concernées » ou « frein non encore évalué » des compétences, des moyens humains, financiers et organisationnels des structures
Évolution des métiers et des compétences
#4
Métiers existant au sein de votre collectivité ou à intégrer
19% des collectivités déclarent ne pas connaître ce métier et 65% ne pas l’envisager.

Pour autant les collectivités vont devoir se doter de « Chief Data Officer » ou de Responsable des données pour se conformer à la réglementation.
Évolution des métiers et des compétences
#4
Métiers existant au sein de votre collectivité ou à intégrer
23,76% des collectivités ne connaissent pas ce métier et 67,33 % ne l’envisagent même pas.

La technicité de ce domaine ne semble pas répondre aux besoins quotidiens des collectivités et ces chiffres renvoient à l’absence de projection des communes dans le Big Data : 61% considèrent que cet axe de développement n’est pas à l’ordre du jour.
Évolution des métiers et des compétences
#4
Métiers existant au sein de votre collectivité ou à intégrer
L'intérêt de ce métier semble principalement perçu par les départements, 21 % déclarant déjà compter des postes et 14 % en cours de création, soit pour cette seule catégorie 35 % d'intérêt pour ce type de spécialiste.

Seule 3 communes emboitent le pas avec 6 % de poste en création. Ce n'est absolument pas une priorité pour pratiquement 70 % des interrogés. Sauf à ce que cette spécialisation soit embrassée par un autre métier, ce manque d'intérêt pour l'exploitation et la valorisation des données produites par son territoire pose question sur la vision générale de l'exploitation de celles-ci en appui ou en contrôle des programmes et projets numériques. C'est bien sûr à rapprocher de l'absence de monitoring et d'indicateurs de suivi pointée plus avant dans cette étude (cf. #1)
Évolution des métiers et des compétences
#4
Métiers existant au sein de votre collectivité ou à intégrer
La ville intelligente peut-elle se passer de son responsable ?

Majoritairement les représentants de collectivités ayant répondu n'envisagent pas de recourir à ce type de postes. Par définition, seules les communes ou Métropoles seraient concernées, ce qui réduit évidemment le champ d'intervention.
Évolution des métiers et des compétences
#4
Métiers existant au sein de votre collectivité ou à intégrer
Aux frontières du réel...

Ces technologies innovantes sont encore loin du cercle d'acculturation d'une majeure partie des répondants qui cependant en connaissent l'existence mais n'envisagent pas - à 74 % - d'intégrer des profils de ce type au sein des équipes en charge du développement numérique.

Un frémissement à suivre du côté de création de postes annoncée pour 2 % des communes et 4 % des départements
Évolution des métiers et des compétences
#4
Métiers existant au sein de votre collectivité ou à intégrer
Les département sont décidément surprenants dans bien des domaines, et celui du numérique n'est pas en reste. Avec 36 % d'entre eux qui disposent d'un tel profil, c'est le seul type de collectivité à avoir déjà intégré ce type de spécialiste.
Que les communes ne l'envisagent que pour 2% et les régions pour 4 % d'entre elles est plutôt surprenant...
Les intercommunalités semblent amorcer une stratégie de recrutement dans ce domaine. Mais tout cela reste très en deçà du strict nécessaire pour l'adoption des nouvelles postures managériales et innovantes susceptibles d'accompagner favorablement une politique numérique territoriale.
Évolution des métiers et des compétences
#4
Métiers existant au sein de votre collectivité ou à intégrer
Ce sont les départements qui ont développé le plus d'expertise dans ce domaine / résultat plutôt surprenant pour les régions et intercommunalités qui ont beaucoup de data sous leur responsabilité et accusent néanmoins un retard conséquent... Parmi ces deux catégories, les régions ont décidé de combler  cette lacune en prévoyant des créations de poste pour 57 % d'entre elles.
Quant aux communes, elles sont 64 % à faire l'impasse sur ce type de profil et cette fois la taille de la collectivité et les moyens afférents ne sont pas l'explication du phénomène.
Évolution des métiers et des compétences
#4
Métiers existant au sein de votre collectivité ou à intégrer
Énorme prise de risque sur ce sujet porté par une loi... Européenne, qui nous promet de graves sanctions financières en cas de non respect d'un règlement qui va se substituer à notre bonne vieille loi informatique et libertés dans moins de 9 mois maintenant.
50 % n'envisagent pas de se conformer à l'obligation légale de nommer un DPD d'ici mai 2018 ! on note cependant l'amorce d'une prise de conscience des enjeux avec 30% qui signalent que le poste est en cours de création. De ce point de vue, les collectivités territoriales ont tardé et tardent encore à prendre conscience du niveau de risque, à l'instar des entreprises qui - partant du même niveau il y a quelques mois - entament leurs remontées avec des capacités de mobilisation et de réactivité qu'il nous faudrait trouver dans nos institutions pour s'éviter de bien mauvais désagrément à court terme. Seules 4% l'ont déjà compris : ce sont les éclaireurs de nos datacombes !
Évolution des métiers et des compétences
#4
Métiers existant au sein de votre collectivité ou à intégrer
Au cœur de la protection des données à caractère personnel, le CIL existe depuis le siècle dernier, c'est à lui qu'incombe la mission de tenue du registre des traitements au sein de son organisme, ce qui est une obligation que la loi Informatique et Libertés de 1978 fait à ce dernier. Et pourtant, l'on découvre un vrai désert numérique qui peut s'expliquer du côté des communes petites et moyennes qui délègue bien souvent à leur responsable juridique le soin des déclarations auprès de la CNIL. Mais qui par contre surprend côté Région et Intercommunalité. Une fois encore les départements disposent d'une véritable et incontestable avance dans ce domaine, voire sans doute une certaine expertise.
Appelé à se fondre dans la peau du DPD, le CIL d'aujourd'hui va donc disparaître et surtout voir sa mission se transformer en un poste à temps plein. Pas sûr que la mesure de ce changement ait été prise en compte par les intéressé(e)s, pas plus que par leur direction en général...
Évolution des métiers et des compétences
#4
Métiers existant au sein de votre collectivité ou à intégrer
Ces réponses apportent la confirmation de l'absence d'un référent en matière de CIL/DPD pour près de la moitié des participants.
S'ajoute à cette situation le risque pris par près d'un tiers des organismes en matière de « privacy by design » qui déclare faire entrer leur CIL/DPD dans la boucle « uniquement si le projet traite des DCP, données à caractère personnel » (29%), alors même que la mission de celui-ci est de procéder à cette estimation en amont ! 
La bonne pratique en la matière ne recueille que 16%, un résultat en provenance des profils les plus avancés en matière d'appropriation du numérique dans toutes ses dimensions.
Évolution des métiers et des compétences
#4
A votre avis dans les 10 ans à venir, le lien avec le numérique s'exprimera majoritairement de la manière suivante :
Un couplage croissant entre l'action publique et les traitements automatisés (qui peuvent s'associer par exemple à des dispositifs d'individualisation et de prédiction) représente une vision largement partagée (près des 2/3 des répondants). Dans ce cadre, la question algorithmique méritera certainement explicitations et débats, car les applications sont ici très diverses et certaines ne peuvent s'envisager sans véritable réflexion politique (peut-on mettre en équivalence un traitement des données massives pour la circulation dans une ville et un algorithme de gestion/versement des aides sociales ?).  Les réticences des 3% de « pas du tout d'accord » apparaissent bel et bien balayées devant ces 68%, auxquels peuvent s'ajouter les 22% de ceux qui ne sont pas tout à fait d'accord. La nuance est dans le « pas tout à fait » qui s'interprète ici comme une marque de pondération, probablement pour la notion d'individualisation, une notion délicate à embrasser dans un contexte de renforcement de la sécurisation autour des données à caractère personnel. A noter que parmi les acteurs interrogés, les représentants des Départements adhèrent encore plus largement à cette vision numérique de l'action publique avec 79% de tout à fait d'accord et 21% de « presque » : un total de 100% qui offrent à ces collectivités un terreau favorable à la mise en œuvre de politiques numériques probablement mieux comprises... Tout au moins en interne. Toutefois les réponses sont à mettre en perspectives suivant les missions de service public confiées aux collectivités, la proximité nécessaire avec les usagers et les métiers concernés (traitement des déchets, entretien des équipements publics...)
Évolution des métiers et des compétences
#4
A votre avis dans les 10 ans à venir, le lien avec le numérique s'exprimera majoritairement de la manière suivante :
Déficit de confiance

Il est frappant de constater que les répondants exerçant tous au sein de collectivités n'envisagent que très peu le secteur public comme un futur acteur du numérique.
Dans le meilleur des cas, les projets sont prévus en partenariat avec le secteur privé.
Il semble que les agents publics n'aient finalement que peu confiance dans la capacité de leurs employeurs à développer des projets dans le champ numérique.
Évolution des métiers et des compétences
#4
A votre avis dans les 10 ans à venir, le lien avec le numérique s'exprimera majoritairement de la manière suivante :
Où l'on constate que de manière écrasante, l'avenir de l'action publique appartient aux nouvelles formes collaboratives de montage de projets.

C'est ce qui apparaît de façon flagrante dans les réponses à cette question qui fait écho au résultat de la précédente sur la délégation ou le partenariat public-privé.